Site intercommunal >>

Historique

Un château situé sur Méras figure dans le dénombrement du comté de Foix de 1263.
La seigneurie relevait de la châtellenie du Carla.
Comme bien des localités voisines, en 1568, Méras connaîtra les affres des guerres de religion et sera dévastée par les protestants.
Avant la Révolution, Méras est le siège de justice seigneuriale : le tribunal est composé par l’abbé de Sers ; il y a deux consuls nommés par 8 conseillers politiques.
Le premier consul avait droit d’entrée aux Etats de la Province.

Lors de la création des départements, Méras est mis dans le canton de Daumazan, créé alors, puis, le 15 octobre 1801 (23 vendémiaire an X) dans celui du Mas d’Azil.

Au début du XXéme siècle, un instituteur y exerce.

Pour ce qui est du religieux, Méras dépend du doyenné de Foix et du secteur paroissial du Mas d’Azil comprenant : Le Mas d’Azil, Gabre, Aigues Juntes,- Sabarat, Les Bordes, Campagne,- Daumazan, Montfa, Montbrun, Castex,- La Bastide de Besplas, Fornex, Thouars, Loubaut, Meras,- Allières, Durban, Montseron